Entre Gordolasque et Merveilles :Le grand Capelet (2935 m)- Vésubie –

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2018

Entre Gordolasque et Merveilles :Le grand Capelet (2935 m)- Vésubie

Une météo idéale, automnale, avec quelques nuages pour donner du relief au paysage sans ternir l’impression de beau temps, pour réaliser un des sommets les plus marquants, par sa forme, du Parc National du Mercantour : le Grand Capelet.

Notre groupe guidé par Fabrice, Accompagnateur en Montagne, gagne d’abord le Lac Autier, classique mais toujours autant apprécié par la quietude des lieux et ses couleurs turquoises éclatantes. Et c’est pourtant déjà là la moitié de notre ascension. Et ensuite, tout change ! Il faut gagner un pierrier de bonne qualité, retrouver parfois quelques sentes… Le plaisir ludique de changer d’exercice et de retrouver le sens de l’équilibre dynamique, sous l’œil de quelques bouquetins  profitant du soleil.

L’accès au Pas du Lac Autier revêt ensuite un caractère très montagne pour nous offrir un panorama sur le Mont Bego, le lac du Basto, le Lac Noir, le Lac Vert de la Valmasque, la Baisse de la Valmasque et la Baisse de Fontanalbe. C’est par un parcours toujours hors sentier balisé, mais très panoramique et plaisant, et une géologie plus variée, que nous gagnons rapidement le sommet. Là, le panorama s’ouvre sur toute notre région franco italienne, et plus proche de nous, sur 13 lacs du secteur de la vallée des Merveilles.

Quelques nappes de brume très esthétiques renforcent le sentiment d’altitude à presque 3000 mètres. C’est dans la bonne humeur que notre guide de rando va nous faire découvrir ensuite les plus beaux passages de la journée, à l’heure des plus belles lumières de l’après-midi, alors que la montagne reprend sa solitude, avec l’évolution sur quelques chiappes, la vue grandiose qui se dessine sur notre sommet du jour, un passage au Mont des Merveilles, une descente ludique dans un pierrier aux pierres très fines, les nombreux chamois du vallon du Pas de l’Arpette, l’émotion des premières couleurs d’automne, et tant de framboises et de myrtilles à déguster.

Et le plaisir de se revoir bientôt pour d’autres sommets marquants : la Tête de l’Enchastraye, certainement le plus beau du Mercantour, le Mont Pelat et bien d’autres encore. Merci à Aurélie pour ses photos.

Auteur de l’article : terresdemotions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *