La crête de la Blanche, Panorama du Mercantour

La crête de la Blanche, Panorama du Mercantour

C’est par un joli ciel bleu que se découvre la vallée de la Tinée au niveau de Bousieyas. Dernier petit hameau avant le col de la Bonette. Beaucoup de passage en cette matinée de véhicules à moteur !Il est temps de s’extirper rapidement de cette pollution sonore.

Montée douce pour commencer à travers les mélèzes, sous un ciel lumineux, et sous la lune encore présente. La forêt fait place à la prairie d’alpage. Un troupeau de mouton fait sonner les cloches sous l’œil aviser des chiens de troupeau. Le berger est présent, la Cabane de l’Alpe veille à l’aube de la transhumance.

Les sources sont nombreuses et fraiches. Nous montons par un sentier dérobé sur la crête de la blanche. Le paysage est époustouflant. De par cette ligne de crête se dessine le fort Carra et la vallée de Giolorgues, le vallon de Sestrière, le Mounier au fond et la vallée de la Tinée globalement au sud. La cime de la Bonette au nord fait une apparition cachée suivant notre progression par la pointe de Colombart. Après le déjeuner nous descendons tranquillement au col de la colombière non loin du fort qui veille sur la Tête de Vinaigre. La boucle est bouclée à une vielle cabane pour redescendre tranquillement aux voitures.

Cette randonnée aura été ponctuée à la descente par de nombreuses marmottes sorties de leur terrier pour nous souhaiter un au revoir !

Terres d’émotions vous emmène au delà de ce que vous imaginez ! Contactez nous, on vous offre notre expérience de la montagne

Yohann Accompagnateur en Montagne, Guide Terres d’Emotions.

 

Auteur de l’article : terresdemotions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *