Les fleurs du Courradour, étendue sauvage

Quoi de mieux que de prendre de l’altitude pour s’extirper de la chaleur de la côte. Alors si c’est vrai le matin, l’après -midi il fait quand même chaud. Mais un petit vent montagnard n’est pas pour déplaire !

Montée tranquille au sommet du courradour pour admirer la vue sur la vallée du Verdon , le grand coyer et autre sommets alentours. Un panorama magnifique tant la vue porte loin au milieu de ces étendues verdoyantes.

Descente sur le plan Rieu où de nombreuses fleurs ont élues domiciles. Déjeuner à l’ombre d’un mélèze. Le retour se fait par une jolie promenade en forêt au milieu des myosotis, des boutons d’or et des Trolles à perte de vue.

A force de perdre de l’altitude pour revenir sur peyresq, le thermomètre regrimpe. En arrivant au village son eau est salutaire.

Yohann Accompagnateur Terres d’émotions

Auteur de l’article : terresdemotions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.