Plateau de Longon, Porte du Mercantour

La neige reste encore présente en altitude, et s’efface peu à peu en moyenne montagne. La nature revit lentement et c’est déjà les nouvelles fleurs de printemps qui resurgissent. C’est donc les crocus, la fritillaire, la gagée, la saxifrage,  et bien d’autres fleurs qui auront été aperçus aujourd’hui. Le sentier monte rapidement au plateau de longon en passant par la magnifique cascade aux eaux tumultueuses dont la fonte en est responsable. La rivière à sec l’été déborde par endroit. Le plateau est sous les eaux. Le déjeuner est pris à la bergerie, quand soudain nous remarquons au loin une harde de cerfs et biches (environ 40 individus), les jumelles aidant ! et c’est aussi une 20 aine de marmottes et des chamois qui auront été aperçus gambadant partout dans la montagne.Par dessus la ligne de crête, le hameau de vignols  et le mounier dans toute sa splendeur. Une belle journée agréable au soleil, des animaux à foison et une flore magnifique. Un beau cocktail pour passer une bonne journée en compagnie d’un super groupe !

Sommet de la Lette, St Leger, Vallée de la roudoule

Magnifique parcours reliant le sommet de la lette 1517 m au sommet de Pelau 1397m. Une ligne de crête entre Entrevaux et St Leger, dominant la vallée de la roudoule et la Vallée du Var. Un panoramique permettant d’apercevoir le parcours du var et du coulomp faisant des angles droit à la moitier de leur parcours. Magnifique temps printanier avec de nombreuses fleurs (céphalanthère, orchis de fuch , orchis sureau, dame de 11h, etc…)
La montée au sommet de la lette aura permis à deux d’entres nous de définir leur vmax ascensionnelle, en allant le plus vite au sommet. Un bel exercice permettant de mieux se connaitre pour mieux appréhender les futurs dénivelées !

Sommet de Calern, entre gouffres, doline et bories

Randonnée printanière au plateau de Calern et son sommet entre les dolines, les gouffres et les bories, sans oublier les nombreuses variétés de fleurs déjà présentes et annonçant un printemps très riche.

L’occasion de découvrir le plateau avec cette vue magnifique sur le Mercantour de profil où chaque vallée offre ses plus beaux sommets. Du grand Coyer au grand Capelet laissant deviner le verdon, puis le var, la Tinée, la Vésubie et les sommets de Haute roya.

Lauvet de Roubion, Les buisses

8 jours après les grosses chutes de neige, terres d’émotions s’aventure sur les crêtes dominant les Buisses.
Un parcours 100% dans la neige en bordure de piste. Puis arrivée à la baisse de Tavanière, la neige se fait plus abondante. Remontée sur la croupe pour se mettre en face nord du Lauvet d’ilonse. Super paysage de valonné à plat. Une magnifique vue sur les alentours avec le Mounier, le grand Capelet et le Mont Bego en toile de fond. Une dernière montée pour aller au lauvet de Roubion et dominer toute la vallée de la Tinée. Le déjeuner est pris au sommet sur une petite partie déneigée. Retour par le même chemin Directement par les piste de ski des Buisses.Randonnée conclue en mode détente pars un verre de l’amitié .
Une bonne journée au soleil pour une des dernière randonnée en raquettes sauf chute de neige exceptionnelle.

WE refuge de Gialorgues -entre Tinée et Var

WE exceptionnel aux refuge de Gialorgues, inédit et lié à une replanification audacieuse.

Et pourtant un imprévu vient ternir le programme dès le début du WE : un éboulement dans la vallée de la Tinée. Impossible de rejoindre St Dalmas le Selvage. Obligation de partir sur Estenc. Après avoir récupéré les clefs du refuge, la deuxième difficulté est de monter du bois pour espérer allumer le poêle pour pouvoir se réchauffer. C’est donc armer de 2-3 bûches par personne que nous entamons la montée.

Les crêtes du cheiron -Gréolières

Nouvelle randonnée raquettes de cette saison d’hiver 2024, qui touche à sa fin, le printemps pointant le bout de son nez la semaine prochaine. La neige tombée en abondance la semaine passée avec plus de 1m50 par endroit offre une expérience devenue rare dans les préalpes de Grasse. Une montée tranquille sur les pentes du cheiron dans une neige abondante mais commençant à montre des signes de “fatigue”. Une belle vue, une fois arrivés sur la ligne de crête sur la vallée du loup et au nord tous les massifs du Mercantour du haut Verdon à la haute Roya. Une belle vue de profil avec tous les sommets laissent entrevoir les nombreuses vallées. Déjeuner au sommet face à une vue imprenable. Une belle sortie dans les partie les plus à l’ouest de la station et restant très sauvages. Quelques vautours dans le ciel.Un groupe de qualité, un bon état d’esprit,de partage et de convivialité qui se termine par un verre de l’amitié au soleil !

Crête de la Bernarde – Soleilhas -Esteron

Magnifique journée passée dans le dpt 04 sur les hauteurs de Soleilhas, à l’ancien stade de neige de Vauplane (fermé depuis 2021). Très grand soleil le matin permettant une vue à 360° sur tous le Mercantour et haut Verdon, lac de Castillon, le teillon et d’autres sommets. Une ligne de crête dégagée avec des vue plongeantes sur les villages de st André les Alpes, Vergons. Ce midi, petit barbecue “hors” sol”, pour déguster quelques saucisses grillées. Un exclu terres d’émotions à 1700 m d’altitude. En fin d’après midi, le mauvais temps arrive. La neige tombe finalement vers 14h pour notre plus grand plaisir. Une neige bienvenue providentielle qui continuera de tomber encore 3 jours. Une belle journée ponctuées également par des passages de vautours et des traces d’animaux au sol dans la neige.
Ne manquez pas la prochaine et inscrivez vous à la newsletter !

Vallon de Valmasque – Casterino

Les dernières chutes de neige remontent à plus de 10 jours. Les températures sont assez clémentes et la neige a déjà disparu en face sud. Elle reste présente en face nord à partir de 1700 m, mais pour combien de temps ? Ce dimanche c’est l’occasion de continuer la raquettes en démarrant presque Raquettes au pied, en évitant les vallées dédiées au ski. Ici à Casterino, c’est plus tranquille, même si le chemin pour y aller est long.
Montée tranquille par le vallon de Valmasque. cela se corse arrivé dans les D+250 m avant le refuge. Mais la randonnée est longue alors on s’arrête à 13h sur un plateau non loin du refuge. Le paysage est magnifique et immaculé. Nous avons suivi une trace, mais c’est comme si nous la faisions, peu de monde étant passé dans la semaine. Nous avons fait un peu la trace pour choisir notre chemin. Un soleil généreux, une neige de qualité, un très bonne randonnée raquettes qu’il faut apprécier car la neige se fait rare de plus en plus

Ne manquez pas la prochaine et inscrivez vous à la newsletter !

Val Pelens, Cabane de Voya -Haut Var

25°C sépare la randonnée d’aujourd’hui de celle de la semaine dernière et 70 cm de neige tombée en un WE. Cette nature est complètement folle ! Partir dans le haut var c’est s’assurer de ne rencontrer aucun skieur, ou autre Monchu en vacances. Alors c’est parti pour découvrir ce fabuleux paysage plâtré d’une neige déjà bien tassée. Malgré le vent et le fait de faire la trace, les plaisirs sont intactes dans la découverte de la nature avec les traces d’animaux, chamois, sangliers, lièvres,  cerfs, et bien d’autres. Le déjeuner est pris à l’abri du vent à la cabane de Voya. Et il fallait bien arriver jusque là tant le vent était fort. A l’abri du vent, et au soleil, le déjeuner loin de tout et seul au monde est une pure merveille. Vivement qu’il y en ai d’autres.
Retour avec une petite variante en passant directement dans la forêt en faisant la trace au milieu des mélèzes pour ressortir derrière une croupe et redescendre directement sur Val Pelens. Ne manquez pas la prochaine et inscrivez vous à la newsletter !
Merci à tous pour cette journée excellente

Le Gros Pounch -Cipières – Vallée du Loup

Terres d’émotions était à Cipières sur la crête du Gros pounch. Un retour dans l’histoire sur la façon dont cette terres a été modifiée par l’homme. Depuis des temps antiques, l’homme y construit des murs de pierres sèches, des bories, des bergeries, des restanques. Un paysage vue du ciel qui n’est pas sans rappeler les réticulés des gravures des merveilles indiquant des parcelles de terres entourées de pierres sèches. Une belle boucle au soleil avec des températures avoisinant les 20 °C. Un biche et un cerf ont été observés ainsi qu’un vautour. Cette zone karstique très calcaire laisse échapper l’eau en sous sol.