Galette des rois à L’alpage sous le signe de la raquette

Le froid polaire est descendu ce dimanche dans les montagnes du Mercantour. Le vent se lève et le couvert forestier est le bienvenu.

Au départ du boréon, la neige est présente miraculeusement après une vallée bien tristounette en neige. La vallée meurtie par la tempête Alex de 2020 et le sentier de départ dans les bois s’est effacé pour faire place à une vallée élargie de cailloux.

Au bout de 40 min nous atteignons le restaurant l’Alpage auquel nous reviendrons déjeuner le midi. La curiosité nous pousse à marcher dans une neige très peu transformée mais qui par moment fait défaut. Le pont de peirastreche arrive à nos pieds, le vent est froid, nous redescendons se mettre au chaud au restaurant.

Il commence à neigeoter timidement, sentiment de réconfort qui cette fois-ci tombera à pique versus la semaine dernière où le soleil généreux et les températures douces nous invitait à manger dehors.
Aujourd’hui, le départ sera donné à Roya, hameau pastoral de la Tinée situé en altitude au bout d’une route partiellement enneigée. Au début le sentier est une piste qui descend dans la forêt pour traverser la rivière via une passerelle.
Montée progressive pour déboucher sur des grandes étendues enneigées. La trace monte vers le col de crous, mais nous décidons de faire nos propres traces en allant vers la montagne de l’Alp.
Une belle poudreuse nous accueille, le temps est magnifique. Le déjeuner sera pris en face du col de Crous et face au Mounier. Une galette est sortie du sac accompagné d’une bouteille. Un bon moment convivial qui profite à tous. La descente se fera « hors sentier » dans les divers pentes pour redescendre dans la vallée, des belles sensations de glisse au milieu des mélèzes loin du chemin initial. De bonne sensations de liberté. Retour à la passerelle de ce matin pour une petit parcours le long de la rivière.
Une belle randonnée toujours dans une super ambiance
Yohann Accompagnateur Terres d’émotions

La montagne de l’Alp, les étendues sauvage de la Tinée

La neige tombée en abondance le dimanche d’avant n’a pas fondu. Les températures négatives ont conservé une poudreuse de qualité en face nord.
Aujourd’hui, le départ sera donné à Roya, hameau pastoral de la Tinée situé en altitude au bout d’une route partiellement enneigée. Au début le sentier est une piste qui descend dans la forêt pour traverser la rivière via une passerelle.
Montée progressive pour déboucher sur des grandes étendues enneigées. La trace monte vers le col de crous, mais nous décidons de faire nos propres traces en allant vers la montagne de l’Alp.
Une belle poudreuse nous accueille, le temps est magnifique. Le déjeuner sera pris en face du col de Crous et face au Mounier. Une galette est sortie du sac accompagné d’une bouteille. Un bon moment convivial qui profite à tous. La descente se fera « hors sentier » dans les divers pentes pour redescendre dans la vallée, des belles sensations de glisse au milieu des mélèzes loin du chemin initial. De bonne sensations de liberté. Retour à la passerelle de ce matin pour une petit parcours le long de la rivière.
Une belle randonnée toujours dans une super ambiance
Yohann Accompagnateur Terres d’émotions

WE reveillon 2022 -refuge de la cantonnière -Estenc

Chose promise, chose due. Un WE de fête inoubliable pour cette nouvelle année  au refuge de la Cantonnière à Estenc. Tout d’abord après une remontée de la vallée du var de l’embouchure jusqu’à la source et quelques degrés en moins sur le thermomètre, nous chaussons les raquettes pour remonter ce cours d’eau du vallon de sanguinières qui fut au temps jadis italien, laissant ainsi les sources du var française bien en contre bas.

La neige est présente en abondance bien que réchauffée la semaine passée par de la pluie. Néanmoins c’est 60 cm qui se présentent à 2000 m d’altitude. Pendant le déjeuner, petit échauffement de recherche DVA pour s’entrainer à être efficace en cas d’avalanche. Le principe de recherche est facile, mais en pratique ce la devient moins évident. Un jeu initiatique qui nous met dans l’ambiance.

Retour au gite vers 16h, pour se préparer pour un apéro magistral que Philippe nous sert en musique devant un feu de joie. Après un petit quizz terres d’émotions sur la montagne pour les 45 personnes et c’est l’heure du festin montagnard préparé par Anne-marie.

Une bonne ambiance autour de la table qui continuera jusqu’à 2h du matin sur le « dance floor » du refuge au son de musiques transgenérationnelles et où Chantal Goya s’est invitée. Une super ambiance à minuit pétante et le passage en 2023. La soirée continura pour certains jusqu’à 4h00 du mat’.

La Cabane ensoleillée du col d’Anelle

Journée exceptionnelle dans la vallée de la Tinée à St Dalmas le Selvage.

Les récentes chutes de neige ont bien recouvert l’ensemble des montagnes, des forêts aux sommets. C’est donc raquettes aux pieds que nous partons en direction du col d’Anelle dans l’ombre au début puis dans le soleil à force de progresser dans les bois. Le soleil généreux fait briller la neige, les nombreuses traces d’animaux, nous rappellent que la forêt vit plus que jamais avec des habitants  tels que le chamois, le renard, le lièvre ou l’écureuil. 

C’est donc vers 12h que nous atteignons la cabane d’Anelle pour prendre un déjeuner bien mérité. Et c’est là que nous sortons le mini-barbecue écologique pour faire griller quelques saucisses, réchauffer une quiche et quelques chaussons aux pommes. Au départ il ne restera aucune trace de ce petit moment convivial.