Le Riou, eaux sulfureuses du Haut Var

Il est des mystères que pose la géologie de nos montagnes. La grotte du chat en fait partie. Cavité creusée il y a 250 millions d’années lorsque les eaux sulfureuses du Riou étaient au niveau de la grotte du chat. Désormais située à quelques centaines de mètre de haut, cette magnifique grotte renfermant plusieurs grandes salles est fermée au public.

Mais il est remarquable de savoir que c’est l’acide sulfurique dégagé par des bactéries en profondeur attaquant le gypse et la lignite qui en est responsable. C’est en sortant des profondeurs de la terre chargée en oxygène que l’eau soufrée se transforme en acide et creuse à travers le calcaire.

Alors la grotte du Chat, initialement appelée « roche trouée » (en provençal) est devenue par erreur typographique la roche du chat (en provençal). 

C’est donc par un beau sentier que nous découvrons se superbe vallon, à travers la forêt, des prairies alpines et ses chevaux très insistants pour venir fouiner autour de nous.

Le parcours nous mènera au pas du belon, col sportif si l’en ai de part la pente et la difficulté du terrain. Mais quelle vue au sommet. La vallée du var des gorges de Daluis jusqu’au pont de Geydan et sur le « St Honorat », sur la Vésubie et la Tinée. Un déjeuner de toute beauté.

Le parcours en boucle redescend sur les ligne de crête entre deux vallons. Quelques montées intenses et courtes, puis une descente dans la forêt avec toujours cette vue sur la vallée du Haut Var. 

Et nous étions bien à l’heure pour effectuer notre devoir civique…

Yohann Accompagnateur Terres d’émotions

Auteur de l’article : terresdemotions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.