WE emotions aux Yourtes d’Oustamura, Vallée du Var

We d’exception à Entraunes au lieu dit Oustamura où Corinne nous accueille avec ses Yourtes et ses chèvres cachemire.Mais avant tout, c’est une randonnée magnifique qu’attend les participants pour progresser en direction des lacs de l’Estrop. Un vallon des plus sauvage reliant la vallée du Var à celle de la tinée par le col de Gialorgues.Une montée tout en douceur jusqu’à une magnifique cascade, des marmottes à foison dans une prairie avec de multiples petites collines. Puis le vallon s’élargit pour faire apparaitre les deux lacs de l’estrop dans leur écrin de verdure. Un véritable « billard » herbeux.Le déjeuner sera de courte durée en raison d’une part,  de nuages un peu menaçant et d’autre parte de la présence de milliers de petites chenilles noires à point jaune correspondant à des zygènes, un papillon aux ailes rosées avec des points rouge. Il y en avait partout !!La descente passera par Los Sagnos, une plaine désertique où un lac éphémère se forme à la fonte des glaces. Ce lac alimente en profondeur les rivières croisées 300 m plus bas. Un endroit unique dans le Mercantour qui vaut le détour.

Le Riou, eaux sulfureuses du Haut Var

Il est des mystères que pose la géologie de nos montagnes. La grotte du chat en fait partie. Cavité creusée il y a 250 millions d’années lorsque les eaux sulfureuses du Riou étaient au niveau de la grotte du chat. Désormais située à quelques centaines de mètre de haut, cette magnifique grotte renfermant plusieurs grandes salles est fermée au public.

Le Vallon de Ciabanelle. Les pélites du Cians

C’est un des vallon affluent du cians des plus long (8km), la vallon de Ciabanelle est très isolé  du cians. Pour y aller, il faut monter au petit hameau de Rubi, quelques maisons et bergeries. Le sentier est intégralement dans les pélites du cians. Roche rouge issue de dépôt argileux dans des grands lacs, il […]

Roc de l’Orméa, col du berceau , la vigie de la French Riviera

C’est une randonnée qui faut avoir fait au moins une fois  ! Il n’y a pas meilleure vue sur la baie mentonnaise.

Mais accéder au col du berceau d’où que l’on parte n’est pas chose facile. La force mentale, l’expérience de la randonnée compte beaucoup pour « absorber » les 600 m de D+ (surtout les 100 dernier m de D+). Le choix du parcours a été fait pour être vers 12h au col du berceau et au Roc de l’Orméa pour profiter d’une vue imprenable !

La montée est progressive et agréable, d’abord sur une piste puis une fois sur la ligne de crête en sentier monotrace dominant la mer. Une fois sur les crête, la vue est particulièrement magnifique. D’un côté les côtes ligures jusqu’à San Remo et de l’autre Vintimille, Monaco, Roquebrune Cap Martin, les iles de Lerins et L’estérel.

Ambiance hivernale à la baisse de Prals

Randonnée pas classique en mode hivernale. Mais ici point besoin de raquettes, les dernières chutes de neiges sont loin, et la pente orientée sud est a déjà bien fondu.

Les températures restent fraiches cependant. La neige présente en fond de vallon devient plus imposante à partir de 2100 m avec quelques cumuls sur des congères en ligne de crête. Le sentier reste bien tracé par les précédents randonneurs.

C’est donc dès 9h que nous montons ces 750 m de D+ d’un vallon qui devint français en 1947. La montée en lacets à un rythme tranquille nous amène au col à 12h00. Le soleil est généreux, et nous pouvons jouir d’une extraordinaire vue mer.

WE Yourte -Gorges de Daluis-Vallée du Haut Var

Toujours à la recherche d’émotions et d’expériences nouvelles, Terres d’émotions est ce WE dans les gorges de Daluis à la découverte des Gorges éponymes, rouges, extraordinaires, uniques.

Le premier jours de la randonnée est dédiée à la visite du petit hameau d’Amen, ancien village d’orpailleurs et de miniers, témoin d’un passé où l’exploitation aventurière façonnait les hommes. Vue imprenable sur les gorges de Daluis.

Les Terres Rouges du Vallon de Graus. Soleil et neige

Première randonnée dans la vésubie depuis la grosse tempête Alex qui a défiguré l’arrière pays. Les routes sont en passes d’être refaites et beaucoup de travaux sont engagés dans la vallée.

L’hiver semble passé en cette fin février. Les températures sont printanières, le soleil est omniprésent. La neige a fondu et continuera à fondre avec cette chaleur.

Beauté naturelle du Haut Var – La Roche Trouée de Sauze

Ce matin, c’est à Guillaumes que nous commençons une montée ombragée dans la forêt automnales pour rapidement arriver à la roche trouée. Une arche extraordinaire témoin d’un lointain passé géologique. Puis le chemin nous mène à Sauze, petit hameau du 12 siècle profitant d’une belle vue sur la vallée du var.

La crête de la Blanche, Panorama du Mercantour

Montée douce pour commencer à travers les mélèzes, sous un ciel lumineux, et sous la lune encore présente. La forêt fait place à la prairie d’alpage. Un troupeau de mouton fait sonner les cloches sous l’œil aviser des chiens de troupeau. Le berger est présent, la Cabane de l’Alpe veille à l’aube de la transhumance.

Les cascades du Coulomp, les plus belles de France

Terres d’émotions, rend l’impossible possible. On vous emmène découvrir des endroits inattendus. Des endroits ou vous n’iriez pas seul mais avec un guide qui vous montre le chemin. Ici la carte est vierge de sentier. Rien n’indique sur la carte que vous pouvez accéder au cascades du coulomp. Rien de vous dit qu’il y a même des cascades.