La lumière au bout du tunnel d’ublan..

Au départ, un petit déjeuner convivial, un sentier ombragé le long du canal qui relie St Dalmas le Selvage à St Etienne de Tinée. Quelques fleurs sont encore en fleurs dans cette forêt luxuriante préservée des chaleurs estivales. Ainsi on aura croisé la sauge glutineuse (très collante aux doigts), le séneçon, l’ortie royale, le rosier des dunes, la pulmonaire…et quelques champignons, la coulemelle, le sanguin et le baveux…autant de richesses en cette fin d’été.

Le sentier se rétrécie, puis les parois se rapprochent et l’entrée du premier tunnel est là devant nous avec ses vieilles poutres en bois avec le canal couvert au milieu. Il faut se baisser un peu.

Puis quelques mètres plus loin le long canal de plus de 300 m, plus de 10 minutes de marche. A l’entrée du tunnel, les eaux du canal se jettent littéralement  dans le tunnel. Alors aidé de la frontale nous progressons dans cette petite rivière souterraine dont la faible hauteur d’eau mouillent quelque peu les chaussures.

Le déjeuner est pris à l’ombre face à St Etienne de Tinée. Le canal construit en 1949 continue sont parcours pour irriguer les restanque d’Ublan située sous le col d’annelle.

Une bien bonne journée à l’ombre des sous bois et sans effort !!

Lac de Fenestre -Baignade en eaux turquoise

Revenir dans la vallée de la vésubie à la madone des fenestre c’est revoir la cicatrice de la vallée de la tempête ALEX. La rivière transformée en torrent de cailloux et de troncs d’arbres est impressionnante. Il reste alors le dernier petit pont avant d’arriver à la madone, ultime réparation de ce chaos.

Le sentier mène au lac par un sentier en zig-zag, quelques vaches nous accueillent broutant une herbe sèche (en ces temps de sécheresse !).

Une fois au lac, tout le monde ira à l’eau pour apprécier les quelques degrés qu’il y a mais le lac est plus ou moins baignable (!).

Puis quelques efforts supplémentaires seront fait pour aller au col de fenestre et admirer la superbe vue sur le massif du Mont Blanc !! eh oui, l’arc Alpin se dessine et laisse apparaitre cette grande plaine du PÔ avec au loin les neiges « éternelles » du Mont Blanc. Un belle jolie vue.

Baignades dans les eaux turquoises du lac de la Braissette

Encore une belle journée sous le soleil de la haute Tinée, au col de la Moutière.

Après St Dalmas le Selvage, la route devient sinueuse et monte à travers d’interminables lacets en pente forte à travers les mélèzes centenaires. Quelques marmottes innocentes traversent la route. Nous progressons en altitude jusqu’à arriver devant les blockhaus construits dans les année 30.

Le col est à 2454 m. Objectif du jour :  Lacs de la Braissette. Deux lacs l’un sur l’autre situés à quelques encablures du parking. Le sentier progresse dans les pelouses alpines, puis par un dernier petit raidillon, nous surplombons le lac le plus grand.

Le soleil est chaud, alors quoi de mieux qu’une petite baignade comme la semaine dernière. Nous sommes 5 à tenter l’expérience d’une baignade dans une eau turquoise dans un décor magnifique. L’eau est rapidement apprivoisée. Nous restons bien 25 min dans l’eau à explorer toutes les parties du grand lac. Une expérience magique au milieu de sommets qui dépassent les 2700m.

Lacs Aver, le paradis côté italien

C’est juste derrière la frontière non loin d’Isola 2000 que nous découvrons ces deux lacs en balcons.Il suffira d’une boucle de quelques dizaine de kilomètre et de quelques centaine de mètres de dénivelées pour atteindre par un sentier parfois vertigineux ces deux lacs qui se laissent difficilement  approcher. Les lacs Aver soprano (du dessus) et sottano (du dessous)

Les lacs frémamortes -reliques de l’âge glaciaire

Le ciel est partiellement ensoleillé ce dimanche, la température remonte doucement en milieu de matinée. Au départ du col de Salèse, la montée au lac frémamorte nous prendra 2h. Les vaches de Salèse nous accueillent, de nombreuses myrtilles sur les côtés du chemin. Nous abordons les lacs par le haut, puis redescendons via les quelques petites mares résiduelles.

Les crêtes d’Isola 2000

Pour la première fois, une randonnée pas comme les autres ce samedi. Afin de permettre une accessibilité du dôme de barrot facile, le départ de la randonnée se fait à partir du télésiège des éguilles.

Une montée tout en douceur pour se retrouver 380 m plus haut sans effort pour le départ du sentier. Une montée appréciée d’autant que pour certains, c’est le baptême du télésiège l’été.

Dôme de Barrot, Entre Cians et Var, Panorama du Mercantour

Pour la première fois, une randonnée pas comme les autres ce samedi. Afin de permettre une accessibilité du dôme de barrot facile, le départ de la randonnée se fait à partir du télésiège des éguilles.

Une montée tout en douceur pour se retrouver 380 m plus haut sans effort pour le départ du sentier. Une montée appréciée d’autant que pour certains, c’est le baptême du télésiège l’été.

Fort Carra 2880m – Pointe côte de l’âne 2916 m

Intense émotions d’un lever et coucher de soleil au fort Carra à 2880m d’altitude ce WE .

Sommet emblématique de la Tinée et pour cause:  une forme unique, un point de vue magistral, un sentier hors norme avec toute la technique du randonneur aguerri pour y monter.

C’est sans compter une nuit exceptionnelle au sommet avec un bivouac nature sous un ciel étoilé qu’il en empêche de dormir tellement c’est magnifique.